U comme Cité d’Urgence du Belneuf

Une cité d’urgence est un type de construction, réalisé comme son nom l’indique dans « l’urgence » face aux problèmes de mal-logement dans les années 1950. Ces cités d’urgence, censées rester une solution provisoire permettant de résorber les bidonvilles dans l’attente de la construction des grands ensembles de logements sociaux, ont pourtant duré bien plus longtemps que prévu, jusque dans les années 1970, voire au-delà.

Les cités d’urgence sont nées après l’appel de 1954 de l’abbé Pierre. Devant les problèmes de mal-logement, le gouvernement débloque 10 milliards de francs pour la construction rapide de logements.

A Orléans, la Cité d’Urgence du Belneuf était localisée sur l’actuel terrain de sport du Belneuf, rue Eugène Sue.

La Ville d’Orléans vote, le 18 janvier 1954, l’acquisition de terrains dans le Clos de Belneuf destinés à de l’accession à la propriété ou à la création d’un nouveau cimetière. Parmi les propriétaires des terrains vendus, on peut relever une certaine Alice Lemesle.

Lors du Conseil Municipal du 25 septembre 1959, la décision est prise de réserver une partie de ces terrains pour la construction de « logements de dépannage ». La construction est confiée à la Société Lécorché Frères pour un montant de 58.500.000 Fr. Ce marché comprend la construction de 50 logements dans des immeubles en bois à 2 niveaux, à raison de 2 immeubles A (8 logements de 3 pièces et 2 de 2 pièces par immeuble) et de 3 immeubles B (8 logements de 3 pièces et 2 de 4 pièces par immeuble), soit 5 immeubles Ces logements sont équipés d’électricité, de gouttières et de descentes d’eau, mais pas de receveurs de douches, la « salle d’hygiène » étant toutefois prévue pour recevoir, outre un siège de W.C. un équipement de cette nature. Un avenant du 28 janvier 1960 porte le nombre de bâtiments à 6, et de logements à
60.

Les photographies aériennes montrent l’évolution du terrain.

Bât.Nbre piècesRDC/EtageLocataireDate entrée
A14RDCM Roger Devos* puis Mme Germaine Cornu01/04/1960 - Parti le 23/08/1960 - 01/09/1960
A23RDCM Augustin Carrière01/04/1960
A33RDCMme Marcelle Gauthier01/04/1960
A33RDCRoger Coullon01/11/1960
A43RDCM Jean Bonnet01/04/1960
A53RDCM Gouache01/04/1960
A54EtageHenri Lesnikowski25/10/1960
A63EtageMme Simone veuve Thuilliez01/04/1960
A73EtageM Antonio Berga01/04/1960
A83EtageM Roland Morlac01/04/1960
A93EtageM Marc Leguay01/04/1960
A93EtageM Renato Angella25/10/1960
A103EtageM Victor Zawadski01/04/1960
B112RDCM Roger Dreux01/04/1960
B123RDCM Maurice Leclercq01/04/1960
B133RDCM Raymond Thion15/04/1960
B143RDCM René Guérault21/04/1960
B153RDCM Ali Ben Khémissi Yousfi01/06/1960
B162EtageM Hacène Ben Merad01/04/1960
B173EtageM José Vicien01/04/1960
B183EtageMme Antoinette Boutet15/04/1960
B193EtageMme veuve Braibant15/04/1960
B203EtageM Robert Raveau01/05/1960
C214RDCM Emile Sotteau01/04/1960
C223RDCM Fernand Falguerac01/04/1960
C233RDCMme Veuve Duchêne01/07/1960
C243RDCM Claude Pilongery15/04/1960
C253RDCM Roland Grattet15/06/1960
C264EtageM Antonio Candel01/04/1960
C273EtageM Serge Poignard01/04/1960
C283EtageMme veuve Marcelle Otmani15/04/1960
C293EtageM Roger Gouache01/05/1960
C303EtageM Jean Ribas15/06/1960
D312RDCM Jacques Clément01/04/1960
D323RDCM Joseph Hénault01/04/1960
D333RDCM Jean Florentin15/06/1960
D343RDCM Joseph Le Bourhis01/05/1960
D353RDCM Alloui Boumaraf15/05/1960
D362EtageM Guy Mousset01/04/1960
D373EtageM Raymond Billard01/04/1960
D383EtageM Ahmed Amrane15/04/1960
D393EtageM Alphonse Chapart15/06/1960
D403EtageMme Jeanne Picard1er juillet 1960
E414RDCM Robert Lillery01/04/1960
E423RDCM Maurice Genty01/04/1960
E433RDCM Jean-Claude Garnon01/07/1960
E443RDCM Georges Caillard15/04/1960
E453RDCMme Veuve Dunoyer15/06/1960
E464EtageM Georges Drouet01/04/1960
E473EtageMme veuve Christiane Grivot15/04/1960
E483EtageM Raymond Verrier – Puis - M Roger Poullin15/04/1960 - Parti le 29/07 - 11/09/1961
E493EtageM Paul Dauxerre01/07/1960
E503EtageM Amar Brik01/07/1960
F512RDCM Vernon Dalla Pozza01/04/1960
F523RDCM Jean Coulon15/04/1960
F533RDCJoël Pilet16/09/1960
F543RDCM Jésus Cobos01/07/1960
F553EtageM Sassi Ben Kassen15/04/1960
F562EtageM Claude Martin01/04/1960
F573EtageM Charles Le Pennec15/04/1960
F583EtageM Maurice Aubert15/04/1960
F593EtageMme Margueritte Veuve Blanc01/07/1960
F603EtageM Robert Poussin16/07/1960

Liste des habitants des 6 premiers bâtiments avec date d’arrivée. * Surveillant

Le 27 juillet 1960, il est décidé de construire 20 logements supplémentaires dans deux bâtiments supplémentaires pour au total 8 logements de 2 pièces, 8 de 4 pièces et 4 de 3 pièces. La construction est également confiée à la société Lécorché. A noter que, durant la délibération, le Maire indique que « les HLM recrutent leurs locataires parmi les classes relativement aisées, alors que nous avons quantité de demandes de familles plus modestes qui ne peuvent accéder à ces logements ».

Au total, la Cité d’Urgence du Belneuf comprendra 8 bâtiments préfabriqués sur 7036 m² (dont 3536 utiles) et 80 familles.

La cité offrait un progrès puisqu’elle apportait un minimum de confort et d’hygiène dont ne disposaient pas auparavant les bénéficiaires. Les logements étaient bien entretenus et quoique modestes donnaient satisfaction à leurs locataires. Mais avec le temps, la majeure partie des locaux a été rapidement transformée en taudis. On cite le cas de logements dont les tuyauteries en plomb furent démontées pour être vendues et remplacées par des chambres à air. En juin 1977, soit vingt ans environ après la construction de la cité d’urgence, Mme Raymonde Glaume, conseillère municipale, interpelle par courrier le maire d’Orléans R Thinat, sur les relations conflictuelles entre les riverains du Belneuf et les habitants de la cité d’Urgence. Elle indique que depuis les années 1970 nombres de riverains ont enclenché des démarches et des pétitions en vue de la disparition de la cité. Elle propose la constitution d’un groupe de travail présidé par le maire. Celui-ci lui répond en aout 1977 et donne son accord pour la constitution du groupe qui aura pour mission le relogement des locataires de la cité, relogement qui s’effectuera à la fin de la construction des 108 logements prévus à la Borde aux Mignons fin 1978.

Le compte-rendu de la séance du Conseil Municipal du 26 mai 1978 donne le nom des habitants de la Cité d’Urgence de Belneuf relogées et leur nouvelle adresse.

 

N° du logementLocataireDate de départNouvelle adresse
9Henri BobaultFin décembre 1976
24Jacques MalibaFin janvier 1977116 Fbg de Bourgogne (chez Mme Rousselet)
23DuchesneDécès
28André LandazFin janvier 1977
36Veuve Bourgoin30-avr-7740 Cité de la Borde
47Bouabid Dafrane21-juin-7765 rue des Charretiers
54Celestine Weigel21-juin-77
62Jean-Jacques Crépeau21-juin-77197 Faubourg Bannier
70Christian Weigel21-juin-77
64Mme Sadkine15-oct-77Relogée au n°65
65Mlle Sadkine14-oct-7710 Clos Gauthier
46Mme Bednarz31-déc-7765 Bâtiment D3 rue Bénoni Gaultier
52Eugène MonpouFin 1977
32Mmme HenaultFin janvier 197838 Clos de la Borde
15MekchoucheFin janvier 1978Rue P. Dukas
79Alexis LenfantFin février 197828 Clos de la Borde
78Pierre LecomteFin février 197856 bis A40 route de St-Mesmn, Saint Pryvé
7Mme GutkowskiFin février 197818 Clos de la Borde
57Mme BéhierFin février 197824 Clos de la Borde
73Christian WerdeFin février 197827 Clos de la Borde
8Bernard PoignardFin février 197830 Clos de la Borde
41J.P. VanhassebrouckFin février 19788 Cité de Belneuf
60Bernard AudinFin février 197818 rue du Clos Gauthier
76Mme Jeanne WredeFin mars 1978Hôpital
17Michel FranchetFin mars 1978Logement n° 58 Bâtiment C – Cité Bénoni Gaultier
58Rémy Saintorant15-mars-7832 Cité de la Borde
72Louis WredeFin avril 19787 rue du Clos Gauthier, n°60
25Rolland GrattetFin avril 197846 Clos de la Borde
10Mme M.J. LegoffFin juillet 19787 Cité Gambetta
38J.F. Mezieres31-août-784 Cité Gambetta
67R. JoignetteFin septembre 197822 Clos de la Borde
6Louis ChatelainFin septembre 1978HLM les Salmoneries
80Nicole KuntzFin septembre 197834 rue de Bel Air
79Mme J. RiffaultFin septembre 1978Relogée au n°67
75J. Paul MasselinFin septembre 197830 Bd Marie Stuart
33Daniel DoussetFin septembre 19781 Cité du Poirier Rond
12Marie EymardFin octobre 197818 Cité Gambetta

Liste des habitants des bâtiments G et H construits en 1961. * Surveillant à partir du 01/09/1960 en remplacement de M Devos. Il obtient donc la gratuité du logement.

Il est facile de percevoir dans les argumentaires du Conseil Municipal du 29 juin 1978 que la situation est tendue entre les habitants de la Cité et les autres riverains… Mme Glaume : « Pour les uns et les autres, il est indispensable que prenne fin une situation qui n’a que trop duré. Il faut que ce quartier du « Belneuf » mérite à nouveau son nom« . « Qui n’est pas passé un jour rue Eugène Sue ne peut s’imaginer le contraste entre les baraquements plus ou moins délabrés et les pavillons qui leur font face, ni l’incidence du mode de vie d’un certain nombre d’habitants des premiers sur la vie quotidienne et l’environnement des seconds« .

Mlle Fourniguet : « Il y a des choses que l’on peut faire très rapidement, à savoir, amener un bulldozer et faire passer la voiture qui ramasse les « monstres » c’est-à-dire les vieilles machines à coudre, les vieilles machines à laver la vaisselle, car là, c’est un véritable dépotoir« .

En juin 1978, une quarantaine de familles sont relogées et 2 bâtiments sont détruits au 28 juin 1978. Le terrain est affecté, en séance du Conseil Municipal du 28 avril 1978, en terrain et aires de jeu. La démolition des baraquements par la société Merckz est achevée en 1979 (voir photographies aériennes).

Auteur : F. Carré et J. Jacob

Références :

  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D143 – Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1954). Vues 380, 381 et 382/700
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D148 – Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1959). Vues 311, 312/623
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D149 – Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1960). Vues 257, 305, 306, 313, 348, 395, 396, 553, 554, 596, 597, 598/639
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 11D150 – Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1961) – Vues : 154, 285, 511/595
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D185/1D184 – Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1978) : Vues 165, 166, 198, 199, 314, 315, 316, 317, 409, 410, 411/413
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D181, Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1977). Vues : 146, 305/380
  • Archives Municipales et Communautaires d’Orléans – 1D182, Conseil municipal. – Procès-verbaux des séances (1977). Vues 108 à 109/333
Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.