Q comme Marché Quai du Roi

A Orléans, les bords de Loire ont été aménagés depuis très longtemps pour favoriser la navigation. La ville a disposé d’une situation géographique avantageuse, proche de la Seine et de Paris et a été un point de redistribution des marchandises qui ont contribué à son développement. Après plusieurs campagnes de travaux, dont la construction d’un pont, de quais maçonnés et de cales d’abordage pour les bateaux, à la fin du XVIIIème siècle, les quais d’Orléans forment une voie continue, de la porte Saint-Laurent jusqu’au Fort Alleaume.

Le 5 décembre 1829, la partie du bord de Loire, située en amont de la Motte-Sanguin et jusqu’au Cabinet Vert, prend le nom de Quai du Roi, par décision du Conseil Municipal. De 1843 à 1847, un pont de chemin de fer est édifié, au niveau de la Motte-Sanguin. Il permet au train de franchir la Loire et de poursuivre son trajet en direction de Vierzon. En 1852, des bois de charpente, des pierres de taille, des charniers et des merrains étaient déposés sur le Quai du Roi. Durant l’hiver 1870-71, la ville doit faire face à une pénurie de bois et de charbon. Tous les peupliers du Quai du Roi sont réquisitionnés pour être abattus et transformés en bois de chauffage.

Carte postale – Orléans par temps de neige – Le Quai du Roi. Source : Archives Municipales et Communautaires d’Orléans

Au début du XXème siècle, en concurrence avec le rail, le trafic fluvial chute et de nombreux projets d’aménagements de la Loire sont abandonnés. Excepté, le prolongement du canal d’Orléans, entre Combleux et Orléans. A cet effet, les travaux, menés de 1910 à 1921, vont profondément modifier l’accès à la Loire, du Cabinet Vert au Quai du Fort Alleaume.

En 1922, l’Union cycliste d’Orléans (UCO) fait construire un vélodrome sur un terrain lui appartenant 33, quai du Roi à Orléans – Voir fiche dédiée sur l’EncyclO.

Union cycliste d’Orléans. Stade vélodrome d’Orléans – 33, quai du Roi (AMO, 2FI855). Source : Archives Municipales et Communautaires d’Orléans

Le chemin de fer et l’automobile entrainent le déclin de la navigation sur le canal d’Orléans, qui est ensuite déclassé en 1954. L’ouvrage manque d’entretien et se dégrade inexorablement.

Carte Postale : Orléans – La Loire et le Cabinet Vert – Source : Archives Municipales et Communautaires d’Orléans

Au cours des années 50-60, la cuvette, entre le Cabinet Vert et le Pont de Vierzon, est progressivement comblée. Le Quai du Roi n’est plus qu’un vaste espace, peu attrayant, où sont créés des parkings. L’un dédié aux poids lourds, les autres alloués aux entreprises Brill et Escalier. En 1969, une promenade de détente, agrémentée de plantations et de pelouse est aménagée par la ville.

Le Quai du Roi et le Cabinet Vert en 2019 – Photo L. Lordet

A début des années 2000, la ville d’Orléans décide de reconquérir le fleuve avec pour projet d’ouvrir les quais à la promenade, aux loisirs et de réhabiliter le canal. En 2012, le marché s’installe définitivement Quai du Roi, dans un espace abrité par des structures métalliques. En 2013, le public, découvre le nouveau Quai du Roi. Dans un environnement paysagé, la promenade et la piste cyclable sont mis en valeur, une aire de jeux et des bancs complètent l’équipement.

Le Quai du Roi en 2019 – Photo L. Lordet

En 2018, le marché du Quai du Roi a été l’un des 25 finalistes du concours national « Votre plus beau marché ».

Auteur : L. Lordet

Sources:

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.