X comme le CNFPT rue CroiX Péchée

Quoi ? Mais il n’y a pas de « X » dans CNFPT. D’ailleurs c’est quoi « CNFPT » ? CNFPT est l’acronyme de Centre National de la Fonction Publique Territoriale. Toujours pas de X… Oui, mais vu du ciel, le bâtiment de l’ex-CNFPT dessine un « X ». Et ça compte d’après notre contact aux Archives Municipales et Communautaires d’Orléans Métropole (@ArchivesOrleans sur Twitter).

L’ancien bâtiment du CNFPT vu du ciel. © Google

Bon, pour être honnête, ce n’est plus en 2019 le bâtiment du CNFPT puisque celui-ci a déménagé au 2 Rue Pierre- Gilles de Gennes à Orléans depuis 2018. Dans les locaux laissés libres sera installée la future Auberge de Jeunesse, autrefois localisée sous les tribunes du stade de La Source.

Le CNFPT était auparavant sis au 6 rue de l’Abreuvoir (donc dans notre Quartier Est !), construit sur les parcelles cadastrales 846 à 851 du cadastre napoléonien (parcelles 43, 138, 143 et 144 du cadastre actuel) correspondant aux numéros 3 et 5 rue de la CroiX Pêchée (mais nous y reviendrons!). Il s’agit d’un terrain qui était la propriété qui était la propriété de la Congrégation des Sœurs Notre Dame de la Charité du Bon Pasteur d’Angers .

La construction du CNFPT a d’abord été envisagée en bord de la Nationale 20, dans le quartier de La Source. Enfin… CNFPT… En fait, il s’agit initialement du Centre de Formation des Personnels Communaux (CFPC), institué par la loi du juillet 1972 et transformé par la loi du 13 juillet 1987 en CNFPT.

D’après les photographies aériennes, la construction du bâtiment en « X » a pris plus de dix ans, avec deux premières branches du « X » déjà construites en 1983, une troisième entre 1988 et 1990. La croix est complétée entre 1990 et 1994.

 Photographie aérienne du 19/07/1922. © IGN

 

Photographie aérienne du 11/06/1981. © IGN
Photographie aérienne du 03/06/1983. © IGN
 Photographie aérienne du 23/07/1984. © IGN
 Photographie aérienne du 01/07/1988. © IGN
 Photographie aérienne du 18/01/1990. © IGN
 Photographie aérienne du 30/03/1994 © IGN

Un X, donc, mais des courbes antiques aussi…

Ou tout du moins une courbe, celle en arc de cercle de la rue de l’Abreuvoir qui limite la parcelle à l’ouest. D’après l’INRAP, cette courbe correspond au mur de précinctions qui supportait les gradins (ou cavea) du théâtre antique érigé d’abord en bois au Ier siècle puis en pierre au IIème siècle.

Localisation et plan du théâtre antique (désigné comme « Restes d’un Cirque Romain ») d’après des relevés du XIXe siècle, par Charles Pensée, 1836. © INRAP

Et la rue CroiX Pêchée ???

Quelques anecdotes sur cette rue :

  • Dans les délibérations du Conseil Municipal du 5 août 1873, on peut lire la demande de M Sanglier sur l’assainissement dans le rue Croix Péchée : « L’espèce de fossé qui la traverse répand, surtout pendant les chaleurs, des exhalaisons fétides et il serait bon de remédier à cet état de choses qui présente des inconvénients pour la salubrité publique. »
  • Dans le Journal du Loiret du 14 janvier 1858 on apprend que Mr Moïse, fabricant de fécule, rue de Croix-Pêchée, faubourg Bourgogne, prévient qu’il reçoit et achète toujours les pommes-de-terre.

Mais pourquoi « rue Croix-Pêchée » ? L’origine du nom proviendrait d’une croix, trouvée par des mariniers de Loire et qui se dressait à l’extrémité de la rue de l’Abreuvoir.

Références :

  • L’emplacement de l’Auberge de Jeunesse a été choisi – La République du Centre
  • Archives Municipales d’Orléans : Conseil municipal. Délibérations du 7 janvier 1873 au 20 décembre 1873 – 1D60
  • Archives Départementales du Loiret : Ensemble immobilier du Bon Pasteur à Orléans, locaux du CFPC puis du CNFPT. Construction et travaux d’aménagement : correspondance avec pièces administratives, techniques et financières (1979-1988). 1238 W 62 – Construction des locaux d’hébergement – 1238 W 61 – 64.
  • Archives Départementales du Loiret : Ensemble immobilier du Bon Pasteur, gestion : bail emphythéotique et avenant entre le Département et l’ADEFPA (1977, 1990), convention et avenants entre le Département et le CFPC (1987, 1989, 1992). Locaux d’hébergement, mise à disposition de l’association. 1403 W 6
  • Annonces, affiches, nouvelles et avis divers de l´Orléanais 09-01-1775  Source : E5127 (1773,1774,1775) http://aurelia.orleans.fr/
  • D.T. Emmanuel, 1845. Quatre jours dans Orléans: ou, Description simple, historique et archéologique de la ville et de ses environs … Gatineau éditeur, 324 pages

Auteur : J. Jacob

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.